Après une rupture amoureuse douloureuse : les erreurs à éviter

Après une rupture amoureuse douloureuse : les erreurs à éviter

Peut-être que j’ai commencé à me relâcher en imaginant qu’on resterait toujours ensemble. Rien de flagrant à mort, ceci dit. Richard réglera la télé sophistiquée. Richard appellera le garagiste. Richard m’ouvrir cette saloperie de bouteille de vernis. Il fera le plein. Richard, le protecteur, le sauveur, le bricoleur.

Incroyable, non ?

Ils sont comme ça, les Hommes, à grappiller des petits morceaux de pouvoirs pour mieux les reprendre et te laisser le mascara saccagé, encore scotchée par la surprise de leur départ”   – Mélanie, poète et fataliste – (après 4 mojitos).

Ca y est, c’est fait. Il vous a annoncé qu’il allait partir, ou encore plus dégueulasse, il a fait en sorte que vous le quittiez pour s’épargner le sale boulot.

Il s’agissait peut-être d’une relation de 5 ans, d’une rencontre virtuelle sur internet ou encore d’un mariage de trente ans. Peu importe ! Si vous vous sentiez connectée à cette personne, alors vous ressentez un vide à l’endroit ou, quelques jours auparavant, se trouvaient le rire et la sécurité.

Heureusement, les ami(e)s et la famille répondent présents. Tous sont prêts à vous soutenir. Petit problème : si leur dernière rupture remonte à 5, 10, ou 15 ans, ils ont oublié la douleur de l’absence pour n’en retenir qu’un pot de glace mangé en pyjama devant la télé, et quelques soirées alcoolisées entre copines. Or, une rupture est infiniment plus complexe ! Vous serez là pour le leur rappeler : l’envie de passer devant chez lui pour voir s’il est là, de pirater son compte Facebook pour garder un peu d’emprise sur sa nouvelle vie sans vous, sentir ses Tshirts oubliés dans le linge sale et dormir avec… Eh oui. Même la science l’a prouvé. En 2016, des chercheurs de l’UCLA ont démontré qu’une rupture amoureuse activerait les mêmes zones de cerveau que l’addiction. Or, sa came n’est plus à la maison !

Inutile de se raconter des bobards comme quoi rien n’arrive jamais pour rien et tout le tintouin. La rupture, c’est moche.

Au Canapé c’Est La Vie, on a en vécu des dizaines, plus ou moins douloureuses, plus ou moins décidées. On a choisi de partager notre plan d’attaque pour survivre à ce break up, la tête haute, et avec du mascara Waterproof.

1 | Se fâcher avec ses proches

« 1 de perdu, 10 de retrouvés », « Il ne te méritait pas », « allez allez, tu es encore jeune » Ou pire : « Je pouvais pas le blairer ton mec ! » Oui. Survivre à une rupture amoureuse, c’est aussi endurer des remarques insipides à longueur de journée.

Il vous faut donc une préparation mentale pour ne pas dégoupiller et passer au 20h, rayon faits divers dramatiques « une femme formidable a pété un boulon et attaqué un ami proche à coup de sac à main Nat et Nin ».

La meilleure approche pour résister à l’assaut des proverbes malvenus, c’est de les anticiper avec le plus de grâce possible : « Je me suis séparée. S’il te plait, évite de me dire que j’en retrouverai 10 ». Si vous y avez droit systématiquement malgré tout, alors il faut se répéter que la personne qui vous les sert n’a qu’une envie : vous réconforter.

2 | Ne pas s’autoriser à pleurer

A chaque fois qu’une larme sort, vous guérissez votre cœur. Certaines femmes s’interdisent de pleurer, de peur de ne plus jamais pouvoir s’arrêter. Or, on vous le garantit : vous cesserez de pleurer. Vous aimerez la vie, vous danserez, vous attraperez des fou-rires. Tout est question de patience. Prévoyez tout de même un budget Kleenex pour tenir le coup les premiers temps. Et lâchez-prise….Du moment que vous évacuez la peine qui s’est installée, les larmes ne sont pas à bannir. Par contre, par contre… Se passer en boucle les chansons les plus tristes du monde, au motif qu’elles reflètent votre état d’esprit, n’est sans doute pas une bonne Idée.

Oubliez les trémolos émotionnels d’Adèle, et optez pour la Compagnie Créole ou David Guetta.

3 | Oublier le symbolique

S’il fallait noter la résilience de notre cerveau lors d’une rupture amoureuse, la note ne prendrait pas beaucoup de place : 0. Un beau 0 tout rond, et bien pointé.

Pour ce qui est de l’émotionnel, notre cerveau ne comprend pas le sens de « je me sépare, c’est ultra dur, mais il faut que je me remette ». Ce qui lui parle, ce sont les symboles, les actes avec un sens fort. Puisque vous n’avez pas forcément envie de vous couper les cheveux en brosse et les colorer en fushia pour marquer le coup, pourquoi ne pas tenter la technique des bonhommes allumettes ? Ces dessins naifs se révèlent être d’une incroyable efficacité dans les ruptures amoureuses, en facilitant la coupure des liens d’attachement. On vous explique le principe ici. Si vous vous sentez l’âme poétique, achetez quelques ballons. Symboliquement, en les gonflant, vous y mettez votre peine, vos peurs, récemment mises en avant. Ensuite, vous lâchez ces ballon dans le ciel, et les regardez s’éloigner de vous, emportant au loin votre peine (et bon débarras….).

rupture erreurs à éviter

Envie d’écrire pour coucher sur papier tous vos sentiments ? Écrivez une lettre à la femme encore plus formidable que vous serez dans un an. Résultats immédiats !

Si vous étiez mariée, remplacez votre alliance par une bague au gravage inspirant “je suis ma meilleure amie”, remède symbolique anti solitude et ultra efficace.

4 | Ne pas bouger son corps 

Cela nous coûte de l’écrire, mais…Attention à l’appel du canapé !

Vous pouvez envisager de reconstruire votre vie en vous gavant de gateau devant Netflix, mais les résultats ne sont pas garantis surtout en cas de répétition trop fréquente. D’ailleurs, regardez bien sur le site Décathlon ou Go Sport. Les collants de running ressemblent pas mal à un legging.

Or, qu’est ce qu’un legging, on vous le demande ? Un vêtement doudou d’intérieur inégalé à ce jour pour les weekends post ruptures !

Donc oui, vous pouvez affronter le monde extérieur, lunettes de soleil vissées sur le nez, queue de cheval au vent, avec votre doudou bien-être collé au corps. L’endorphine, secrétée avec l’effort fera le reste, en vous reconnectant à la joie. C’est hormonal, ca se fait tout seul, donc on prend ! Plus d’excuses !Si sortir c’est non, alors écoutez en boucle de la musique pour danser comme Beyoncé ! Sautez, bougez , chantez, tournez votre propre clip… Évacuez les tensions de votre corps, c’est la clé de la résilience !

5 | Vénérer sa zone de confort 

C’est dans cet espace -à mi distance entre passé et nouveauté- que vous retrouverez la joie de vivre. Cela peut sembler improbable, mais l’humanité n’a jamais rien inventé de mieux qu’une rupture amoureuse pour changer ses habitudes. Vous l’avez compris, c’est le moment de se reconnecter à la nouveauté ! Saut en parachute, randonnée kayaking, cours de cuisine, cours de yoga, boxe Thai (pour se muscler et aussi se rincer l’œil avec des hommes torses nus).

Bref, tout ce que vous voulez, du moment que personne ne sait rien de votre passé. Il faut reconnaître que le regard compatissant de vos proches peut parfois vous ramener dans un état d’esprit black is black, même quand ca va mieux

6 | Rallonger sa dette de sommeil 

Depuis l’annonce, votre anti cernes a fondu comme neige au soleil. Mais malgré les couches successives appliquées dès le réveil, rien n’y fait : les gens s’inquiètent pour vous. Rien d’anormal. Depuis l’Annonce, vous n’avez pas beaucoup dormi. Plus exactement, vous faites la crêpe jusqu’à l’aube à tenter de comprendre qui quand comment et pourquoi cela vous arrive. Au détriment du sommeil.  Il est donc temps de rattraper le temps perdu. Renouez avec votre oreiller, ou mieux : achetez-en un nouveau ! Ne lésinez pas à la dépense, acheter le meilleur (sans risquer la saisie bancaire). 

Dans la foulée, achetez aussi de nouveaux draps (en lin), un nouveau matelas (en latex), changez la déco de la chambre pour mieux y dormir ! Dorénavant, cette pièce ne s’appellera plus chambre, mais temple du bien-être. Dans cette antre, votre cerveau profitera d’un sommeil réparateur pour murmurer à l’oreille de votre inconscient : « c’est fini et on va survivre, et même se sentir mieux » en boucle jusqu’au réveil, ou effectivement, vous irez mieux.

7 | S‘isoler des autres

Votre cœur brisé en mille morceaux a besoin de frémir d’amour pour se reconstruire. Au lieu de vous jeter sur Tinder, avec une photo de profil langoureuse, pourquoi ne pas décrocher le téléphone et devenir bénévole ? La croix blanche, la rouge, les restos, les refuges animaliers.

Si votre situation le permet vous pouvez même adopter un animal. Nous n’y voyons que des avantages : il faudra promener Médor ou Catwalk ( faire de l’exercice), en prendre soin (soigner son cœur), jouer avec (le lancer de balle fait du bien à l’âme). Ce chien ou ce chat vous confirmera ce que vous avez oublié : vous êtes la personne la plus formidable de tout les temps !

8 | Contacter son ex 

Je veux bien l’éviter, mais il a oublié ses chaussette qu’il doit venir récupérer en ma présence ! Attention, ces petites astuces made in désespoir ne trompent personne, même pas votre égo.

Les premières semaines après la rupture, vous êtes trop fragile pour affronter votre « bourreau ». Vous risquez d’envoyer un SMS éploré (qui sera évoqué en psychanalyse plus tard),

Ah oui… Et les phrases de profils mystérieuses telles que :  « je t’attends sans t’attendre… » ou « envie de toi » ne trompent personne non plus. 

9 | Oublier de mesurer ses progrès 

De temps en temps, prenez le temps de mesurer le chemin parcouru. L’acceptation est la dernière étape de votre process de reconstruction. A ce stade, vous avez assimilé quelques vérités. Contrairement au vieil adage, sans votre « ex »moitié, vous êtes une personne entière, capable de vivre seule. Vous savez traverser des épreuves, et même en ressortir grandie. Vous avez accepté aussi la femme que vous êtes : plus forte, plus consciente.

Grâce à cette rupture amoureuse, vous êtes sortie de votre coquille, avez redécouvert la guerrière qui sommeillait en vous, essayé d’autres activités. Davantage connectée aux petits bonheurs, vous connaissez la valeur d’un entourage aimant, et protégez votre bien-être à tout prix.

Leave a Comment