Comment Tout Faire Rentrer En Valise Cabine, et Gagner un Temps Fou à l’Aéroport

Comment j’ai gagné du temps à l’aéroport (et des sous aussi).

Je ne sais pas pour vous, mais moi, à l’enregistrement des bagages,  je tombe toujours sur une famille de douze personnes. Le genre de famille qui part pour plusieurs années dans un pays froid. Une valise par personne, enfants compris. Une demi-heure d’attente au moins.

Quand j’ai enfin fini par me débarrasser de mon sac sur le fameux tapis roulant (avec une petite prière préventive à Saint Antoine quand même), il me faut le récupérer à la sortie de l’avion. Et là, c’est le cirque ! Comment démarrer son voyage devant un tapis roulant avec plein de gens qui se battent pour petre au premier rang ? J’ai tout essayé pour que ma vieille valise apparaisse en premier et commencer mes vacances vite fait : déposer mon bagage au dernier moment à l’enregistrement pour être le premier à sortir -> échec. Déposer en premier -> échec.

Bref, j’ai décidé de ne plus sacrifier ma patience. J’ai opté pour le « voyager Léger ». Et aussi pour le « Voyager Moins Cher » chez les compagnies Low Cost ou tout est optionnel.

Pour voyager malin en sac cabine, il faut un sac mou

Celui qu’on peut aplatir pour le faire rentrer sous le siège, ou alors dans le Test-Valise qui fait peur. Si votre bagage est souple, vous pourrez le tordre dans tous les sens pour qu’il finisse par rentrer.

Test Valise

Crédits: Liligo

Deuxième atout d’un sac non rigide : si la compagnie aérienne estime que les bagages en cabine sont trop nombreux, elle peut vous demander de les placer en soute. On les voit venir de loin , les hôtesses avec leurs petites étiquettes, à accrocher à la valise. 

Quand c’est le cas, Easyjet fait un deal : vous pouvez rentrer dans l’avion comme les « Speedy Boarding », avant tout le monde. Sauf que… comme tout le monde met sa valise en soute, le « Speedy Boarding perd de son sens ».

Les voyageurs avec un sac mou ne sont jamais obligées de mettre leur sac en cabine, c’est magique !

Adorer les puzzles et être libre dans sa tête

Impossible d’obtenir un consensus universel sur le comment faire sa valise pour gagner de la place.

Faut-il enrouler les vêtements ? Les mettre à plat sans les plier ? Les plier en 12 ? Porter tous ses vêtements sur soi  ? Tout foutre en vrac, tout froissé ? 

Peut-on établir un profil psychologique d’une personne en ouvrant sa valise ? Non ! Par contre on peut reconnaître une personne aussi flexible que son sac cabine. Celle qui et capable de fléchir sur des croyances urbaines (par exemple qu’il faut ORGANISER sa valise).

 

Faire sa valise

Crédits: Giphy

Les 4 règles absolues pour réussir à voyager léger : 

  • Dans les chaussures, vous pouvez mettre les étuis à lunettes, les crayons, les sous vêtements dans un sachet Ziploc.  Ça serait trop dommage de ne pas utiliser ces deux ÉNORMES places par paire ! 
  • A l’organisation parfaite, il faut renoncer. Plutôt que maltraiter une trousse de maquillage pour la forcer à rentrer, pourquoi ne pas éparpiller son maquillage là ou il y a des trous – généralement sur les côtés et les bords ?
  • Les livres et les chaussettes font d’excellents renforts latéraux pour protéger le maquillage éparpillé partout.
  • Porter les chaussures les plus encombrantes sur soi. Des escarpins prennent moins de place que des Stan Smith. C’est la première concession sur le style que nous abordons dans cet article. D’autres sont à venir 🙂
  • Les déodorants solides type Schmidt sont vos amis.

Adopter la tendance Less is More dans sa valise

Vous ne direz plus : « je n’ai pas pris assez d’habits pour toutes les potentielles occasions qui pourraient éventuellement se présenter ». Vous affirmerez haut et fort « je suis une adepte de la très chic tendance Less Is More » 

Une seule robe habillée pour la semaine, c’est suffisant. Surtout quand on a prévu ur un ou deux accessoires maximum pour l’égayer (ou faire croire qu’on a pris plusieurs robes).

La tendance Less is More, c’est aussi réfléchir concrétement. De la soie pour une semaine au bord de mer ?  Non. Un fer à lisser près de l’océan ? Non plus.

Les hôtels et les locations de vacances mettent à disposition : des savons, un sèche cheveu, des serviettes. Par contre, pour les shampoing, c’est différent. Prévoir absolument de l’acheter sur place, dès l’atterrissage. Les shampoings d’hôtel agressent le cheveu et l’électrisent.

Cheveux électriques

Crédits : Rigolus.com

Croire dans les vertus de la vapeur

J’ai tout essayé pour ne pas froisser mon linge. Le rouler, le plier propre avec la petite planche du Télé Achat pour faire comme dans les magasins.Faire ma valise trois minutes avant le départ pour éviter que les vêtements restent trop longtemps les uns sur les autres…  J’ai même tenté le papier de soie. Rien n’a fonctionné.

Alors oui, je repasse toujours mon linge avant de le ranger dans mon sac cabine. Il sera plus facile à défroisser. Soit avec le fer de l’hotel, une sorte de machine à calcaire ambulante, soit avec la vapeur de la douche, ce qui marche à tous les coups. 

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour voyager léger ? 

No Comments

Leave a Comment