chasser les pensées négatives

Comment chasser Les Pensées Négatives en 5 Étapes Simples

« J’ai grave envie que tu te sentes mal. Genre explosion d’angoisse. Je ne supporte pas quand tu es bien dans tes baskets. Sérieux, tu t’es vue ma pauvre ? Toujours à choisir la file la plus lente au supermarché, jamais une place de parking pour toi.

Un échec ambulant donc.

Et cette peau d’orange qui te défigure le fessier, on en parle ? Tu ferais mieux de te cacher à la plage ma cocotte. Et tes yeux trop rapprochés ? Même avec ton ombre à paupière cache misère, personne n’est dupe ! Et ta collègue au boulot, tu vois bien qu’elle est plus efficace que toi sans effort ? Tout le monde la préfère à toi.

Personne ne te respecte. »                                                                        Anatomie d’une pensée parasite.

Tous les jours, nous empruntons les mêmes chemins, celui de nos croyances personnelles. Coincées dans des schémas mentaux négatifs, nous entretenons nos pensées négatives, 365 jours dans l’année. Même le 366ème jour des années bissextiles n’est pas épargné.

Et c’est bien là le problème. Cette présence quotidienne les rend quasiment incontournables… Sauf à s’en débarrasser une bonne fois pour toutes, en 5 étapes simples. Alors, comment chasser les pensées négatives ? 

Étape 1- Repérer les pensées négatives : le 1er pas vers la victoire

Inutile de s’inscrire en psychanalyse pour les identifier. Les ruminations sont facilement repérables. Elles comment chasser les pensées négativessont :

  • Répétitives

  • Contre-productives

  • Inutiles

  • Spécialistes du cassage de joie de vivre.

A la question de « comment chasser les pensées négatives », la réponse est simple. La prochaine fois que vous sentirez un mal-être diffus, sans source bien identifiée, arrêtez vous un instant. Ensuite, observez ce qui se trame du côté des croyances personnelles, et vous tiendrez votre pensée parasite!

Si vous avez peur de la perdre, n’hésitez pas à planter un petit drapeau dessus pour la distinguer des autres.

Etape 2 : Prendre acte du contenu de ces pensées

C’est bien connu, se répéter toute la journée « je ne mangerai pas de chocolat » renforce l’envie de ce fameux côte d’or aux noix de cajou caramélisées, au croustillant irrésistible.

Pour les ruminations, le cercle vicieux fonctionne aussi. Plus vous les combattez, plus vous les fortifiez.

Alors, dès qu’une idée parasite est épinglée, au lieu de dépenser de l’énergie à la chasser, braquer son projecteur mental dessus pour bien la mettre en lumière et l’isoler des autres.

Arrêtez-vous pour l’écouter et répéter. Veillez à commencer chaque pensée négative par « je suis en train de me dire que… » :

« je n’y arriverai jamais ».

« Je suis nulle dans mon travail »

Le fait de prendre acte de nos propres petites phrases assassines, court-circuite les chemins habituels des ruminations. Dans le feu des projecteurs, à la lumière du raisonnement, elles sont incapables de tenir.

Etape 3- Répéter la pensée parasite avec la voix de Mickey pour la désamorcer

comment chasser les pensées négatives : Mickey

Via Giphy

Oui oui, on garde toutes cette petite voix sous le coude, inutile de le nier, on est entre nous ! Cette petite voix qu’on utilise avec son chéri pour lui demander un petit massage des pieds… oui celle là.

Si vous êtes en mode adulte tout le temps, et ne pratiquez pas la petite voix efficace pour obtenir des faveurs, alors imitez la voix de Mickey.

Ensuite, il faut l’exagérer pour la rendre bien ridicule. Comme pour les talons, haut perchée, la voix ! Le plus haut possible, le plus aigu, le plus niais possible.

« Je ne vais jamais y arriver, patati patata, je ne vais jamais y arriver »

Vous verrez, les résultats sont immédiats. C’est fou comme la pensée « patati patatée » dans les aigus perd de sa force. Pour résumer, à la question comment chasser les pensées négatives, on répond : Avec Mickey !

Etape 4 – La stocker dans une poubelle imaginaire estampillée « Ne pas recycler »

Comment chasser les pensées négatives : poubelleLa voix de Mickey, c’est un peu comme l’aiguille pour une baudruche. Le cauchemar des pensées parasites. Elles étaient bien tranquilles à pulluler en douce pour saper le moral, et là, plus moyen de susurrer des catastrophes sans se faire attraper !

Mais que faire ensuite de ces pensées désamorcées ? On ne va tout de même pas les garder là, comme autant de méduses échouées sur notre plage de bien-être.

Pour les évacuer, visualisez une poubelle. Pas la poubelle design. Plutôt une benne à ordure vieille de cinquante ans, toute rouillée, toute pourrie.

Le lieu idéal pour les ruminations.

Ensuite au rayon « comment chasser les pensées négatives », à chacune sa façon, plus ou moins directe. Les plus douces d’entre nous vont les accompagner sereinement puis refermer le couvercle en disant « Aurevoir, à jamais » Les plus énergiques, en mode Bruce Lee vont opter pour des coups de pieds, et sauter sur le couvercle en criant « dans tes dents **bip** ».

A chacun son choix:-)

 Etape 5- Sortir les poubelles

Cette étape est sûrement la plus délicate. Au moment de s’en débarrasser définitivement, les doutes surviennent.

Nos croyances personnelles ne font-elles pas partie de nous ? Bien sûr, les croyances personnelles négatives font partie de notre intimité. Elles prennent racine dans nos souvenirs, nos peurs, nos blessures.

Vider symboliquement la poubelle de nos pensées négatives ca n’est pas tirer un trait sur son passé. Les expériences restent. Ce qui part, ce sont les mauvais schémas nés dans ce passé et trop ancrés dans le présent.

 

Vous avez aimé cet article « Comment chasser les pensées négatives » ? Pour aller plus loin : 

Arrêter les scénarios négatifs par ici 

Apprendre à dire non

Respirer pour aller mieux 

No Comments

Leave a Comment