Méthode 4 7 8

On a testé la méthode 4 7 8 pour s’endormir en 60 secondes max

Les adeptes ne mâchent pas leurs mots : le 4-7-8, c’est la méthode du siècle. Radicale. Quasi instantanée pour trouver le sommeil. Même après une journée pourrie. Finis les effets du stress qui fontt rater le RDV avec le marchand de sable. Bye bye les tensions accumulées qui ruminent en boucle jusqu’à 2h du matin. Avec la méthode 4 7 8, la promesse est affichée : s’endormir en 60 secondes chrono.

De quoi donner envie d’essayer pour oublier son anti-cernes !

 

|Comment ça marche ?|

A l’origine de la méthode, une respiration de yoga destinée à ralentir le rythme cardiaque. Rien de bien compliqué en réalité. Il suffit :

  • D’inspirer par le nez assez bruyamment et surtout non stop pendant 4 secondes entières
  • De bloquer sa respiration pendant 7 secondes sans lâcher le moindre brin d’air.
  • D’expirer enfin sur 8 secondes, et par la bouche.

4 secondes d’inspiration, 7 secondes en apnée, et 8 secondes d’expiration : 4-7-8

En sophrologie, la respiration est l’outil clé pour apaiser le mental. Expirer en deux fois plus de temps qu’on inspire permet de focaliser son attention et de détendre tout le corps. L’inverse est vrai. Pour se réveiller, il faut inspirer longtemps et expirer très rapidement tout l’air.

Le bonus de la méthode 4-7-8, c’est la rétention d’air, indispensable. 

 

|Quand pratiquer la méthode 4 7 8 ?|

Au coucher, pour rembourser sa dette de sommeil. Mais la méthode fonctionne quand on se réveille au milieu de la nuit à cause d’une inquiétude ou d’une pause pipi sans arriver à se rendormir ensuite.

Le meilleur pour la fin : on peut aussi pratiquer en journée, surtout pour désamorcer une grosse colère ou un immense stress. Ca marche aussi.

A éviter au volant, par contre…

 

|Résultats après une semaine de pratique|

Le Dr Weil, gourou de la médecine traditionnelle est clair : si les somnifères agissent tout de suite et perdent de leur efficacité au fil des mois, pour cette respiration, c’est tout le contraire. Plus vous pratiquez, plus vite vous vous endormez.

Et il a raison ! 

La première nuit, j’étais plutôt mitigée. S’endormir en 60 secondes, moi la stressée ? Lol. 

Inspirer en 4 secondes, c’est je pense, à la portée de n’importe qui avec deux poumons. Retenir son souffle 7 secondes entières, par contre, c’est du lourd. Surtout pour une claustrophobe comme moi. J’avais l’impression que mon souffle était enfermé dans mon corps et voulait sortir… Mais j’ai tenu bon.  Dernière découverte : expirer en 8 secondes, là aussi c’est long. 

Quelques cycles plus tard, j’ai trouvé mon rythme. Et ca a marché !  De ma première nuit 4-7-8 je me souviens d’avoir bien galéré avec l’apnée, puis l’expiration. Je me rappelle du deuxième cycle, plus réussi, et puis, plus rien. Juste le soleil le lendemain matin. La méthode fonctionne donc pour moi comme pour 90% des humains !

 

 

 

No Comments

Leave a Comment