Grosse fatigue : que faire ?

Grosse fatigue: que faire ?

Elle s’est abattue sur vous comme le froid sur la vallée. D’ailleurs, depuis quelques temps, vous n’avez qu’un objectif dans la vie : chausser vos pantoufles, vous enrouler dans un plaid et regarder Netflix. En journée, dictionnaire des synonymes sous le bras, vous égrenez votre état à qui veut bien l’entendre: je suis crevée, à plat, fatiguée, épuisée…

Côté style, c’est la catastrophe. Vous poussez la tendance Nude à son paroxysme. Se lever une demi-heure plus tôt pour se tartiner le visage ? lol ! Dormir plus longtemps, c’est mieux.

Depuis votre baisse de forme, votre trousse à maquillage prend la poussière. 3 objets vous suffisent pour apparaître en société, l’air vivant : anti cernes ultra performant, blush rosé et eye liner. Le minimum syndical, appliqué en 2 minutes. Les cheveux attachés (merci la mode des chignons flous), peau nue, et vêtements doudou sur le dos, vous affrontez la journée, agrippée à votre tasse de café.

Grosse fatigue : que faire ?

Cette grosse fatigue est-elle due au changement de saison, à une lassitude généralisée ou bien au réchauffement climatique ? Votre médecin n’a rien détecté de suspect. Alors peu importe la cause. Ce qui compte , c’est sortir de cette léthargie au plus vite, pour retrouver un peu de rythme.

Voici un traitement choc pour y parvenir en une semaine

 

S’hydrater en urgence

Vos lèvres font-elles un bruit de papier froissé quand vous tentez de sourire ? Votre peau est-elle couverte de petites ridules ? Ces signaux sonnent l’alarme. Votre corps réclame de l’eau, pendant que vous passez vos journées et vos nuits en mode parchemin.

Tout le monde ne le sait pas, mais à peine 2% d’hydratation en moins, et c’est tout votre organisme qui réagit : épuisement, maux de tête, et troubles de l’attention. 2 petits pour cent en moins. Autant dire, rien du tout. Vous l’avez compris, en cas de grosse fatigue, votre potion magique se trouve dans les bouteilles d’eau. Si l’eau toute seule ne vous attire pas, pourquoi ne pas tenter l’eau de fruits ? Pas celle toute faite en supermarché, pitié, -elle est bourrée de sucres. Faites mariner des écorces de citron, (bio) dans votre bouteille d’eau la veille, et dégustez ce nectar parfumé en journée.

Exercice : Boire de l’eau ou de l’eau de fruits maison

Posologie : A volonté avec 1,5 litres au minimum.

 

Soulager son corps avec la méthode Jacobson

Imaginez un instant une fonction corporelle qui viserait à faire circuler les énergies partout dans l’organisme des êtres humains. A priori, rien de compliqué, me direz-vous. On n’a pas encore entendu de tuyau se plaindre qu’envoyer de l’eau, c’était insurmontable.

Or, ces corps en question sont compliqués. Par exemple, ils ont la sale habitude d’accumuler les tensions, autrement dit des nœuds. A la moindre contrariété : un nœud. Petit stress : hop, un nœud. Ces barrages émotionnels empêchent l’énergie de circuler. Comme il faut bien la faire passer à tout prix, l’organisme n’a pas le choix. Il puise dans ses ressources au maximum pour faire sauter les barrages ou les contourner.

Vous l’avez compris, c’est cette énergie là qui vous manque en journée! Pour la reconquérir, une seule solution simple : il faut re-lâ-cher.

Exercice : une technique de sophrologie permet de soulager les tensions corporelles en une à deux minutes en crispant tout le corps pour mieux le relâcher. Installez-vous sur une chaise le dos bien droit. Prenez une grande inspiration, bloquez l’air, et crispez tous les muscles de votre corps (sans vous blesser….). Le front, les sourcils, les poings, les orteils, les bras et jambes étirés devant vous. Quand vous devez expirer, relâchez-tout d’un coup. Et observez la détente qui s’installe, les yeux fermés.

Posologie : Le matin et le soir.

 

Faire de la place à son enfant intérieur

Chanter

Une amie m’a un jour confié s’être acheté un livre de coloriage pour enfants alors qu’elle attendait son avion depuis deux heures dans un aéroport bondé. Son niveau de fatigue était au moins autant élevé que son niveau de stress. Pris dans un cercle vicieux, son esprit (sûrement déshydraté) tourbillonnait d’inquiétudes diverses et variées : Allait-elle arriver à temps à la maison, rater sa correspondance, son chien à bout de patience avait-il dévasté son salon ? Elle a hésite une seconde et puis… Sous les regards incrédules (et parfois inquiets) des autres passagers, elle a ouvert son cahier et colorié longuement. Résultat : Une Reine des Neiges parfaite, avec plein de couleurs flashy, et presque sans dépasser.

Si coucher vos émotions sur le papier ne vous botte pas, adoptez la musique. A fond dans la voiture pour bien chanter à tue-tête, en version karaoké debout sur le lit, ou encore façon Beyoncé, dé-fou-lez vous.

L’objectif : Évacuer ce trop plein de tout hors de votre corps.

Exercice : Toute forme d’expression artistique : danser, chanter, dessiner, colorier, sculpter…

Posologie : 2 fois par semaine

 

Bouger son corps

Oui, vous avez bien lu: faire de l’exercice. Cela peut paraître aberrant, un peu comme demander à un convalescent de courir un marathon comme un dératé, mais votre corps en a besoin. En réalité, tout votre corps réclame cette fatigue physique saine, tellement différente de sa cousine maléfique : la fatigue nerveuse qui fait des noeuds. Accordez vous un temps de pause loin de la chaise de bureau à roulettes, de l’ordinateur, loin du canapé.

Inutile de se mettre la pression, ou de chausser ses Nike. Il s’agit de retrouver le plaisir des muscles qui chauffent, d’accélérer le rythme cardiaque, et d’avoir le rouge aux joues.

La journée semblera plus courte, scindée en deux parties bien distinctes : le matin, et l’après-midi. Au milieu ? Marcher.

Exercice : marche rapide

Posologie : 1 fois par jour, 30 minutes.

 

Grosse fatigue : que faire ? Déconnecter de son smartphone

Objet totem des temps modernes, le smartphone s’est forgé sa place dans tous les moments de nos vies. Une question : Google, un moment un peu fun : photo puis instagram ; de l’ennui :google ou Facebook. Des copines : SMS ou MMS.

selfie

Certains scientifiques s’affolent. Contrairement à ce qu’affirme sa légende, le smartphone ne ferait pas que rendre des services. Au contraire, il nous rendrait idiots. Incapables de se concentrer plus qu’un poisson rouge, comme découvert dans une étude menée par Microsoft en 2016,

Votre pauvre sphère mentale s’épuise. Elle papillonne d’informations inutiles en informations encore moins utiles, sans jamais se poser. Or, dans la nature, aucun être ne peut tourner à plein régime toute la journée, même si Instagram, c’est fun.

Exercice : Oublier son smartphone

Posologie : au moins 4 heures dans la journée.

 

Manger cru ou alors mi-cuit

Lundi : pizza, mardi : pain/fromage. Mercredi : Picard. Jeudi : Picard. Vendredi : Pizza.

Votre programme alimentaire crèverait les yeux de n’importe quelle diététicienne. C’est normal. Avec la fatigue, la simple idée de cuisiner même trente minutes se transforme en vision de cauchemar. Pourtant, pour retrouver de l’énergie, il vous faudra consommer frais, consommer cru au maximum.

Pourquoi ne pas redécouvrir les woks ? 10 minutes d’effort. La recette est simplissime : carottes , courgettes, nouilles aux œufs, ail. Faire sauter le tout à feu vif 5 minutes, verser un peu de sauce soja.

La fatigue peut donner l’impression d’avoir faim. Pourtant, le distributeur de Snikers ou Kinder Bueno de votre bureau n’est pas votre ami. Plutot que vous attarder sur le croustillant des cacahuètes voluptueusement enrobées de caramel, redécouvrez le plaisir de manger des fruits.

Exercice : manger croustillant et naturel

Posologie : A tous les repas.

 

Grosse fatigue: que faire ? Renouer avec la nature.

Pour rappel, l’Homme n’est citadin que depuis 3 ou 400 ans. Les recherches le prouvent. Au contact visuel ou olfactif de la nature, notre électroencéphalogramme d’homo sapiens s’apaise instantanément. Instinctif, presque.

Pour cette raison, un bain de nature s’impose au moins une fois par semaine, pour renouer avec notre milieu naturel. Forêt, parc, lac, mer… La nature. Celle que vous préférez.

Exercice : Observer, respirer

Posologie : 1 fois par semaine au moins

No Comments

Leave a Comment